Bio

GAVALI
swing latino slave

Gavali, c’est une histoire de compagnons de pavé et d’amitié, posés en Avignon sur les bords du Rhône par le destin, le temps d’une escale ou d’une vie. Gavali, c’est l’histoire d’une chanteuse qui traîne ses cordes vocales sur une scène ouverte de jazz manouche où elle rencontre son « bro’ in swing ». Et puis en manouche, Gavali signifie « fille ». En voilà un joli pied de nez et une belle déclaration d’amour à cet univers d’hommes.

Gavali, c’est tout d’abord un duo formé par Nadine Henry (voix) et Eric Chanas (contrebasse, guitare), tous deux portés par leur histoire personnelle, imprégnée par les aléas de l’Histoire avec un grand H, celle de l’Europe d’Est en Ouest, du Nord au Sud, qui lèguent un héritage, une sensibilité, des rêves aussi.

Ce sont enfin, sur les berges de ce fleuve qui fait battre la chamade au cœur millénaire de l’Europe, des rencontres avec d’autres musiciens citoyens du monde touchés par le brassage de cultures cher à Nadine et à Eric.

Il en naît une approche musicale très personnelle, mélange subtil d’airs entendus dans l’enfance, pas tout à fait oubliés puis ressuscités, d’une sensibilité particulière à certains rythmes, à certaines harmonies, et de cette quête d’ailleurs propre à tous les passionnés de musique.

Leur son s’articule autour des standards de jazz, celui du swing, s’affichant de tout dogme en s’appropriant des musiques du monde à l’effet de miroir, avec en trame de fond l’exil, celui des leurs, celui des peuples, transcendé par l’amour, fraternel d’abord.

Bien sûr, toutes les histoires d’exil, d’amour, d’amitié se ressemblent, pour autant chacune est unique. L’écriture et la composition de leur(s) propre(s) histoire(s) s’imposent alors tout naturellement, pour le plaisir, par tradition familiale, avec un peu d’audace et beaucoup d’humilité. 

Le répertoire « Chansons d’Exil et d’Amour » est né, porté par leurs diverses références, jazz manouche, flamenco, sud-américaine pour n’en citer que quelques-unes, aux notes latino-slaves, parfois tziganes, sans oublier ce fameux zeste de swing. Voix, contrebasse et guitare, accompagnées parfois par des percussions, un accordéon, un instrument à vent, se livrent dans un jeu tantôt intimiste, subtil et puissant à la fois, tantôt jubilatoire et festif, sur des rythmes farouches.

Bio du Collectif GAVALI

En duo, trio ou quartet, à l’ambiance intimiste et puissante, jubilatoire et festif, au jeu subtil et au grain chaud, Nadine et Eric se promènent avec complicité et légèreté d’une sonorité, d’un continent à l’autre, jonglant entre couleurs musicales et idiomes (français, anglais, russe, espagnol, sicilien…). Voix, contrebasse et guitare se complètent, invitant au voyage entre résonances latino-slaves, swing, musiques du monde et compositions, avec le concours d’autres musiciens selon le lieu et l’événement.

Nad Henry (crédit photo Mersina Artiste)

Enfant, Nadine Henry balade ses oreilles dans l’éclectique collection familiale de 33 tours, tel un berceau de sa future voix puissante au sang chaud, et déjà son cœur balance entre les Balkans, les tablaos et la New Orleans. Le chant, elle le découvre en écoutant Mahalia Jackson, la reine du Gospel. Emotions, silences, respiration – une passion est née. Ses premières armes, elle les fera sur une scène ouverte de jazz manouche, telles des retrouvailles avec les frissons musicaux de son enfance, entre swing et âme slave.

Portrait Eric
Eric Chanas (crédit photo Nad Henry)

Eric Chanas taquine la basse électrique et la guitare dans des groupes de rock et de reggae. Jusqu’au jour où il découvre la contrebasse et, par la même occasion, le jazz. Le coup de foudre est immédiat, et s’il continue volontiers à user de ses anciennes références dans son répertoire actuel, la fièvre du swing ne le quitte plus. A l’archet ou avec pizzicati, il impose son jeu de contrebasse tout en finesse, sans hésiter à faire sonner sa guitare quand la coloration d’un titre le lui suggère. 

Anaïs Bayle, alias « La Muñeca »

Pour son concert-spectacle « Noche Enamorada« , Gavali invite sur scène la jeune et talentueuse danseuse de flamenco « La Muñeca », alias Anaïs Bayle. Fille du Sud, du soleil et de la passion, formée auprès des maîtres de son art en France et en Espagne, sa jeunesse et sa maîtrise du « flamenco puro » lui permettent de sortir des sentiers battus, allant à la rencontre d’autres styles et d’autres univers. Brûlant les planches dans divers festivals et férias, elle apporte à Gavali son énergie et sa grâce, s’unissant avec tempérament et sensibilité à leur musique, entre poésie et ivresse.

Bio de GAVALI – PIECE MUSICALE

A l’occasion de la Nuit de la Lecture, événement promu par le Ministère de la Culture, Gavali a eu l’honneur et l’immense plaisir de mettre en place une pièce musicale sur l’amitié, le thème de la quatrième édition en 2020.

Ce spectacle d’une durée d’environ 1h15, mêlant lecture de textes, récits, chant et musique, sur une mise en scène minimaliste et poétique de Gavali, emmène le public en un voyage sonore et visuel.

Au vu du franc succès rencontré lors de sa création le 18 janvier 2020 au sein de la bibliothèque Pierre Vouland à Caumont-sur-Durance, Gavali prépare une nouvelle pièce musicale, plus personnelle, sous le nom de « Affectueusement, Pénélope ». Celle-ci sera créée lors de l’édition 2021 de la Nuit de la Lecture à la bibliothèque Pierre Vouland, puis présentée en d’autres lieux culturels.